Rénovation thermique et amélioration du DPE : les aides possibles

0 Comments

renovation energetique

Actuellement, le changement climatique est sur toutes les lèvres. Ce phénomène a donné naissance à une prise de conscience globale. Les dirigeants de nombreux pays ont fait le nécessaire pour essayer de limiter les catastrophes environnementales. Certains gouvernements proposent notamment des aides aux citoyens voulant améliorer la performance thermique et énergétique de leur logement. Dans ce texte, vous trouverez des explications plus détaillées au sujet de ces subventions.

Mieux connaitre l’amélioration du DPE et la rénovation thermique

Vous souhaitez faire en sorte que votre logis soit moins énergivore ? Le DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique vous sera alors utile. Il vous aidera à améliorer la performance de votre édifice. Cet examen vous informera sur les rejets et la consommation de votre maison ou de votre appartement. Il s’inscrit comme une obligation pour les habitations et les bâtiments tertiaires. Ce diagnostic repose sur 4 parties bien distinctes.

Il y a notamment la consommation d’énergie primaire ainsi que l’émission de gaz à effet de serre. On peut également mentionner la description de l’édifice ainsi que de ses systèmes de refroidissement et de chauffage. Vient ensuite la consommation d’énergie par ans qui s’exprime en kWh et en €. Sans oublier les suggestions qui se porteront sur les travaux à effectuer pour optimiser la performance énergétique.

Au terme du DPE, votre habitation recevra un classement. Pour faire en sorte que votre maison dépense moins d’énergie, vous pourrez vous référer aux pistes d’amélioration qui vous seront proposées lors du diagnostic. Ce geste est non seulement écologique, mais vous permet également de faire des économies significatives. En effet, en rendant votre bâtiment moins gourmand en énergie, vous ferez baisser votre facture, ce qui allégera vos charges mensuelles.

La rénovation thermique, quant à elle, vous aide à améliorer l’isolation et le confort thermique de votre logis tout en le rendant plus éco-responsable. Une telle réhabilitation peut impliquer de nombreuses opérations. Il peut, par exemple, s’agir du remplacement des châssis, de la réduction des entrées d’airs froids. Sans oublier tous les travaux qui vous donnent la possibilité d’abaisser la déperdition de chaleur.

Des aides pour la rénovation thermique

Depuis le début de l’année 2020, les ménages les plus modestes pourront accéder à la Ma Prime Rénov. Ils auront d’ailleurs à leur disposition un site qui va leur permettre de demander cette subvention. Notez que cette dernière rassemble l’aide de l’ANAH habiter Mieux Agilité et le crédit d’impôt transition énergétique ou CITE.

Sachez que les bénéficiaires de Ma Prime Rénov vont recevoir cette aide sous forme de prime. Le montant de celle-ci variera en fonction des opérations à effectuer. Cette subvention pourra être versée à la fin des travaux, et ce, en une seule fois. Elle incitera les ménages ayant de faibles revenus de réaliser des ouvrages qui serviront à améliorer la performance thermique et énergétique de leur logement. Pour obtenir cette subvention, il faut se rendre directement sur une plateforme nationale, à savoir www.maprimerenov.gouv.fr. Lors de cette requête, l’on doit tout d’abord faire valider une demande d’aide se référant à un devis.

Cette aide à la rénovation s’adresse surtout aux foyers les plus modestes. Grâce à elle, une partie non négligeable des dépenses nécessaires pour les travaux de remise en état sera à la charge du gouvernement. Il convient aussi de noter que Ma Prime Rénov peut être cumulée avec d’autres dispositifs d’aides, pour ne cite qu’Aides Action Logement, éco-prêt à taux Zéro et Prime Effy.

Pour pouvoir bénéficier de Ma Prime Rénov, il vous faut remplir quelques conditions d’éligibilités. Il y a notamment un niveau de ressources maximal fixé au niveau national qui ne doit pas être dépassé. Sinon, l’habitation doit avoir une ancienneté de plus de 15 ans à partir de la date à laquelle votre demande de subvention est acceptée. Il sera également requis que vous occupiez votre logement en qualité de résidence principale durant au minimum 6 ans après la fin de la rénovation.

Les aides pour améliorer son DPE

Vous souhaitez améliorer votre installation énergétique pour que votre habitation soit mieux classée lors du prochain DPE ou Diagnostic Performance Energetique  ? Sachez que l’Etat propose de nombreuses subventions pour la réalisation de ce genre de travaux.

Vous pourrez, par exemple, bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro ou éco PTZ. Il s’agit là d’une formule que vous pourrez encore obtenir jusqu’à la fin de l’année 2021. Cet emprunt non assorti de taux d’intérêt s’inscrit dans le cadre d’une rénovation lourde. Vous pourrez en bénéficier, quels que soient vos revenus. Cependant, il faut que le bâtiment à réhabiliter soit vieux de plus de deux ans. Si vous avez besoin d’argent rapidement pour la réalisation des travaux, sachez que ce crédit vous permet d’obtenir jusqu’à 15000 € s’il s’agit d’une seule opération de rénovation. Si deux travaux doivent être réalisés, vous pourrez débloquer jusqu’à 25000 €.

Vous pourrez aussi miser sur le chèque énergie. Ce dernier a été mis en place par l’État à partir de 2018 pour permettre aux ménages ayant de modestes revenus de payer les factures d’électricité. Il sert également à financer des travaux de rénovation visant à améliorer la performance énergétique de votre habitation. Son montant variera en fonction de la composition de votre foyer ainsi que vos ressources.

Pour bénéficier de cette offre pour réhabiliter votre installation électrique, vous devez faire appel à un professionnel certifié RGE ou Reconnus garant de l’Environnement. Si les opérations à effectuer ont lieu avant la date de péremption du chèque, il vous est possible de payer l’intervention du ou des prestataires avec cette subvention. Ce qui, bien évidemment, limitera vos dépenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *