Immobilier : pourquoi créer une SCI ?

0 Comments

Une société civile immobilière offre divers avantages lorsque vous souhaitez investir dans la pierre. Cet article vous explique les bonnes raisons de créer une SCI, mais également la manière de mettre sur pied cette entreprise. Suivez le guide.

Une SCI permet d’acheter des biens immobiliers à plusieurs

L’objectif principal d’une société civile immobilière est d’acquérir des biens grâce à la contribution d’investisseurs. Vous pouvez garder la majorité des actions de l’entreprise pour rester maître à bord, tout en disposant des fonds émanant des tiers. Ce qui multiplie considérablement votre pouvoir d’achat. Vous profitez de l’effet de levier. En détenant des parts d’une SCI, une personne fait fructifier son argent sans pour autant engager une somme colossale. Par ailleurs, les risques itinérants aux affaires sont beaucoup moins importants lorsqu’ils sont partagés à plusieurs. Sachez qu’aucune entreprise performante ne dépend uniquement des fonds personnels du fondateur. Ce dernier s’appuie sur la contribution des autres.

La société civile immobilière jouit d’une meilleure fiscalité

Si vous vous posez la question pourquoi créer une SCI à un expert-comptable, il répondra que les taxes sont beaucoup moins importantes. Vous avez l’opportunité de vous assujettir sur l’impôt sur les sociétés. Vous versez de l’argent à l’administration fiscale en fonction des résultats réalisés. Les actionnaires peuvent décider de réinjecter les dividendes dans le capital pour encore payer moins de sous à l’État. L’imposition devient beaucoup plus importante si vous vous contentez d’acquérir des maisons à votre nom. Dans ce cas de figure classique, vos biens sont comptabilisés comme « fortune personnelle » et vous devriez vous acquitter d’un dû en conséquence.

Une gestion du parc immobilier sans prise de tête

L’activité d’une société civile immobilière consiste essentiellement à contrôler des biens. Les actionnaires doivent juste voter pour certaines décisions majeures. Il revient au gérant de la SCI de se charger de l’ensemble du parc de maisons, appartements ou parkings. Ce dirigeant s’occupe de tout, de l’achat à la revente, en passant par la rédaction de bail et d’autres formalités administratives. Les investisseurs peuvent même nommer plusieurs responsables pour avoir la certitude que leurs actifs sont entre de bonnes mains. En cas de cession ou de transfert, les démarches sont assurées par des professionnels. Vous n’avez pas à les payer de votre poche. Ce sera une partie des fonds générés par vos biens qui va servir pour leur rémunération.

Une formalité simple pour la création d’une SCI

Deux ou plusieurs associés peuvent créer une société civile immobilière. Les démarches sont pratiquement les mêmes qu’avec une entreprise classique. En effet, la SCI est tout simplement une forme juridique comme tant d’autres. Il faut rédiger un statut, nommer un gérant, publier un avis de constitution, verser un capital. L’ouverture d’un compte bancaire et l’enregistrement auprès de l’administration permettent d’obtenir un numéro d’identification fiscale et/ou un certificat d’immatriculation. Le tout devrait se faire avec l’aide d’un notaire ou d’un avocat. Ces formalités ont un certain coût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *