Comment adapter son logement aux normes handicapées ?

0 Comments

Comment adapter son logement aux normes handicapées

La vie en solitaire pour une personne handicapée n’est pas toujours facile ni pour elle ni pour ceux qui l’entourent. Pour la rendre moins contraignante, il faudra alors songer à adapter son logement aux normes handicapées. Comment réaliser une telle adaptation ? Découvrez dans la suite de cet article comment adapter son logement aux normes handicapées.

Réaménager l’espace disponible

Pour faciliter l’usage d’un logement pour une personne handicapée, il est indispensable de faire des travaux de réaménagement. L’objectif est de pouvoir rendre chacune des pièces de la maison facile à utiliser et accessible, quel que soit le niveau du handicap de la personne concernée. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle la loi exige que toutes les nouvelles constructions soient accessibles aux personnes handicapées.

L’idéale pour une personne handicapée est de vivre dans une maison de plain-pied, mais dans le cas où le handicap est survenu bien après la naissance et que l’intéressé vit dans une maison à étage, il faudra trouver des solutions pratiques. Ces travaux peuvent consister à installer des formes de signaux pour mieux guider la personne handicapée.

Par exemple, si cette dernière souffre d’un déficit visuel ou est complètement aveugle et vit dans une maison à étage, il faudra faire des installations pouvant lui indiquer le début des pas d’escaliers. On peut dans ce cas installer une dalle podotactile au début des escaliers. En effet, une dalle podotactile est une surface présentant des reliefs assez saillants pour permettre un repérage facile par la plante des pieds des personnes malvoyantes.

Les divers travaux à réaliser devront être faits au niveau de toutes les pièces. Ainsi, il faudra réorganiser les espaces disponibles afin de les rendre plus spacieux. Il faudra donc dégager les mobiliers qui peuvent constituer des obstacles à la bonne circulation de la personne handicapée surtout dans le cas où elle doit se déplacer en fauteuil roulant. Il sera question d’agrandir les contours des portes pour mieux les adapter aux dimensions du fauteuil roulant afin de faciliter son passage.

De même, il faudra veuillez à ce que les mobiliers et les équipements électroménagers soient à une hauteur permettant à l’handicapée d’y accéder très facilement. L’objectif dans ce cas est de lui garantir une parfaite autonomie. Pour cela, il faudra positionner ces meubles et équipements entre 90 cm et 1,30m du sol. Cela permettra à la personne handicapée d’y avoir accès plus facilement.

Installer des équipements faciles à utiliser

Les déplacements n’étant pas souvent chose facile pour une personne handicapée, il faudra lui faciliter au maximum la tâche. Ce serait toujours mieux pour celui-ci de se déplacer le moins possible.

Pour cela, vous devez opter pour des équipements qui pourront être programmés ou commandés à distance grâce à des télécommandes ou des applications sur smartphone. Vous pourrez par exemple installer une domotique dans la maison de l’handicapée qui pourra lui rendre la vie au quotidien plus facile et confortable.

Il faudra par exemple installer un monte-escaliers, une chaise montante toutes les deux télécommandables pour lui faciliter le déplacement d’un étage à un autre. Pour la cuisine, vous pouvez installer un évier suspendu, des portes des meubles coulissantes ou escamotables et un plan de travail réglable. Ces accessoires pourront lui faciliter l’utilisation. Pour la salle de bain, l’installation d’une baignoire à porte, une douche à l’italienne, un lavabo suspendu, un WC surélevé sera plus pratique pour une personne handicapée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.